Plan de réponse : Atténuer l’impact de la covid-19 sur la sécurité alimentaire : janvier – décembre 2021

Accueil | Agriculture-Elevage-Pêche | Plan de réponse : Atténuer l’impact de la covid-19 sur la sécurité alimentaire : janvier – décembre 2021

Plan de réponse : Atténuer l’impact de la covid-19 sur la sécurité alimentaire : janvier – décembre 2021

République de Guinée/FAO

list_alt Agriculture-Elevage-Pêche | Plans et Stratégies

visibility 198 vertical_align_bottom 55
Publié en 2021

Justification

Selon les projections de l’Institut National de Statistique (INS), la Guinée compte en 2020 une population de 12 559 626 habitants, dont 64 pour cent vivent en milieu rural. C’est un pays à faible revenu et à déficit vivrier qui importe une bonne partie des principaux produits alimentaires. La covid-19 intervient dans un contexte national fragile lié à une détérioration de la sécurité alimentaire par rapport à mars 2019 d’une part et aux troubles sociopolitiques que le pays a connus depuis près d’un an d’autre part.

En effet, selon les résultats du Cadre Harmonisé de mars 2020, pour tout le pays et pendant la situation courante mars – mai 2020), 652 932 personnes (soit 14.2 pour cent) sont en sous pression, 113 641 personnes (soit 2.5 pour cent) sont en crise.

Comparativement à la situation courante de la session d’analyse de mars 2019 (9,96 pourcent de personnes en sous pression et 1,45 pour cent de personnes en crise), il y a une nette augmentation des populations en sous pression (+43 pour cent) et des personnes en crise

(+72 pour cent). Cela montre une détérioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays en situation courante à l’issue de la session d’analyse de mars 2020.

En situation projetée (période de soudure: juin-juillet-août), la population du pays qui sera en sous-pression est de 1 419 134 personnes (soit 13,8 pour cent), celle en crise, à

267 170 personnes (soit 2,6 pour cent).

Comparativement à la situation projetée de la session d’analyse de mars 2019

(14,16 pour cent de personnes en sous pression et 2,85 pour cent de personnes en crise), il y a une diminution des populations en sous pression (-3 pour cent) et des personnes en crise

(-9 pour cent). Cela montre une amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle du pays en situation projetée à l’issue de la session d’analyse de mars 2020. 652 932 personnes sont sous-pression alimentaire et 113 641 personnes sont en phase de crise; preuve d’une fragilité de la situation de ces ménages.

Selon les résultats de l’Analyse Globale de la Vulnérabilité et de la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (AGVSAN, 2018), l’insécurité alimentaire en Guinée est en forte corrélation avec le niveau de richesse. En effet, les ménages très pauvres et pauvres sont les plus vulnérables. La plupart de ces ménages en insécurité alimentaire vivent en milieu rural et pratiquent l’agriculture.

La pandémie de la covid-19 aura inéluctablement un impact sur les populations urbaines (les plus touchées) et rurales, les systèmes d’approvisionnements, et les actions de développement en cours - ceci à court, moyen et long terme.

Les mesures d’urgence sanitaires prises par le gouvernement ont perturbé la circulation des personnes, des biens et services, y compris des produits agricoles, d’élevage et de pêche. Il est attendu que ces mesures ont un impact négatif sur l’économie, les services sociaux, le prix des denrées et l’approvisionnement des marchés et les activités agricoles (....)